Déchèterie de la Perraudettaz

Depuis le 1er janvier 2017, les plastiques souples (plastiques alimentaires, sacs en plastique, plastiques d'emballages, etc.) ne sont plus collectés à la déchèterie de la Perraudettaz et doivent être éliminés avec les ordures ménagères au moyen de sacs taxés.

En effet, la grande majorité d’entre eux ne peut pas être recyclée du fait de la mauvaise qualité de ces matériaux, même s’ils sont préalablement lavés (souillures et hétérogénéité des plastiques trop importante).

Le bilan économique et environnemental du recyclage de ce type de plastiques est dès lors négatif. Leur incinération est ainsi préférable, puisqu’elle permet de les valoriser sous forme énergétique. Cette mesure s'applique à l'ensemble des déchèteries lausannoises et est déjà en vigueur dans de nombreuses autres déchèteries.

La Ville de Lausanne a pris la décision en fin d'année 2016 de ne plus récolter séparément les plastiques souples dans ses déchèteries, dont celle de la Perraudettaz. La Ville de Lausanne a assez largement communiqué sur l'introduction de cette mesure, en déchèterie notamment, en attendant le mois de février 2017 pour commencer à y refuser la reprise des plastiques souples.

En effet, il n'existe à ce jour aucune filière de valorisation viable des plastiques souples, leur incinération en UIOM, en plus d'être la plus rationnelle sur le plan environnemental, est aujourd'hui la solution la plus économique pour les traiter.

Cette filière est donc actuellement celle qui permet de contenir les coûts d'élimination des déchets, et donc le montant de la taxe au plus bas.
Rappelons que cette taxe a deux composantes: une part variable, le sac, fonction du volume de ce dernier, mais aussi une part fixe, facturée à Pully au prorata du volume du bâtiment.

Ces dernières années, les efforts consentis par la Municipalité pour contenir les coûts de l'évacuation et du traitement des déchets, en recherchant notamment les filières de récupération ou de traitement les plus avantageuses possible pour chaque type de déchets, ont permis de faire baisser la taxe de base de 0.28 à 0.215 CHF/m3 pour la taxe de base (- 23%) au 1er janvier 2017. Autant les propriétaires que les locataires, sur lesquels les premiers peuvent répercuter la taxe de base, bénéficient donc de cette baisse. En parallèle, le prix du sac a également baissé avec la nouvelle année, en passant de CHF 2.00 à CHF 1.95 pour le sac de 35 litres.

Pour terminer, les plastiques durs propres de même que les flaconnages, pour lesquels des filières de recyclage viables ont été trouvées à l'échelon vaudois, continuent d'être repris en déchèterie.
Les dispositions de reprise des différents plastiques décrites ci-dessus correspondent aux recommandations faites par GEDREL et l'ensemble des périmètres vaudois de gestion des déchets à leurs membres fin 2016.

Pour toutes ces raisons, la Ville de Pully soutient la décision prise par la Ville de Lausanne de ne plus récolter séparément ce type de déchets dans les déchèteries lausannoises, dont celle de la Perraudettaz.

Ces autres types de plastiques peuvent être rapportés à la déchèterie:

  • Les plastiques durs (chaises, jouets, etc.).
  • Les flaconnages (bouteilles avec couvercle telles que lessive, shampoing, lait, etc.), qui sont également collectés dans les commerces.
  • Le sagex.
  • Le PET qui est également collecté dans les écopoints.