RÉSEAU D’ASSAINISSEMENT

Le réseau d’assainissement de la Ville de Pully comprend environ 110 km de collecteurs d’eaux claires, usées et mélangées. Ces collecteurs mis bout à bout représentent l’équivalent de la distance Pully - Soleure.

Plus de 1’000 chambres de visite, déversoirs d’orage, stations de relevage et de pompage sont nécessaires pour contrôler et maîtriser ce long serpent souterrain.

Le bureau technique du réseau d’assainissement a pour principale mission de garantir l’évacuation adéquate des eaux usées et pluviales, en conformité avec la législation. Il assume la gestion coordonnée des aménagements, tant d’un point de vue technique que financier, afin de réduire les nuisances sur le milieu naturel et d’améliorer le rendement de la STEP (station d’épuration).

Dans ce contexte, le PGEE (Plan Général d’Evacuation des Eaux) de Pully est un outil de travail important. Il fixe les objectifs à atteindre pour ces prochaines décennies en optimisant la planification des réalisations sur le territoire communal.

PLAN GÉNÉRAL D’EVACUATION DES EAUX - PGEE – PULLY

Le PGEE de Pully a été approuvé par la Municipalité de Pully dans sa séance du 26 novembre 2008 et par le chef du Département de la Sécurité et de l’Environnement (ci-après DES) du canton de Vaud le 18 mars 2009.

Conformément à l’art.5 de l’ordonnance fédérale sur la protection des eaux (RS 814.201), le PGEE est accessible au public.

En regard des 470 pages de ce document, sa consultation est proposée comme suit :

Documents accessibles sur le site Internet de la Ville de Pully :

Présentation du 2 mars 2009 à l’attention des membres du Conseil communal
Cette présentation d’environ 70 pages est un résumé du PGEE de Pully qui contient toutes les informations et caractéristiques principales de ce dernier.

Plan général d’évacuation des eaux – PGEE 1 :2500
Plan de situation officiel approuvé par la Municipalité de Pully et par le DES.

Documents à disposition auprès de la Direction des travaux et des services industriels, ch. de la Damataire 13, 1009 Pully, secrétariat 2ème étage :

« PGEE de la Ville de Pully, rapports techniques, octobre 2008 »
Document officiel et complet (env. 470 pages) approuvé par le la Municipalité de Pully et le DES.

Sommaire :

1. Cadre de l’étude
2. Cadastre des canalisations
3. Rapports d’Etat

3.1. Etat des cours d’eau
3.2. Etat des eaux claires parasites
3.3. Etat des canalisations
3.4. Etat de l’infiltration
3.5. Etat des bassins versants
3.6. Etat des eaux usées
3.7. Etat des zones de danger
3.8. Habitations hors zone
3.9. Gestion informatique des données

4. Concept d’évacuation des eaux et avant-projets

« Dossier de plans du PGEE, octobre 2008 »

Contenu :

• Cadastre des canalisations, 1:2500
• Plan des rejets, 1:5000
• Inventaire des défauts/dommages, 1:2500
• Etat des canalisations, 1:2500
• Possibilités d’infiltrations, 1:5000
• Plan des bassins versants, 1:2500
• Habitations hors zone, Monts de Pully, 1:5000
• Age des canalisations, 1:2500
• Etat du raccordement des biens-fonds, 1:5000
• Concept général, 1:2500

CONTRÔLE DES INSTALLATIONS D’ÉVACUATION DES EAUX DES BIENS-FONDS

Depuis l’introduction du règlement sur l’évacuation des eaux en 2010, les contrôles des réseaux d’assainissement privés se sont intensifiés. Tout bâtiment neuf, transformé ou situé dans le périmètre de chantiers communaux doit subir un contrôle afin de vérifier les installations et de procéder, si nécessaire, à des travaux de mise en conformité dans les deux ans suivant la notification de la Municipalité.

L’eau est l’une de nos principales ressources naturelles. Pour la protéger et préserver sa qualité à long terme, un réseau d’assainissement dont tous les éléments fonctionnent de manière irréprochable est nécessaire. Dans le domaine public, les investissements considérables consentis au cours de ces dernières décennies ont pu sensiblement améliorer la protection des eaux.

Les réseaux d’assainissement privés, comprenant tous les équipements entre les collecteurs de concentration communaux et les façades des bâtiments, représentent les 2/3 de l’ensemble du réseau d’évacuation des eaux situé sur la Commune. Hormis le fait qu’ils soient encore majoritairement conçus selon le système unitaire, les équipements privés sont souvent dans un état de délabrement avancé. Mal conçus, mal entretenus et défectueux, ils représentent fréquemment une menace importante pour la qualité des sols et des eaux souterraines. Cependant, force est de constater que l’on ne s’est jusqu’ici pas suffisamment préoccupé de ces installations.

C’est la raison pour laquelle la mise en conformité des équipements privés d’évacuation des eaux et, dans ce but, le renforcement des mesures de contrôle, ont été identifiés comme deux mesures prioritaires du Plan général d’évacuation des eaux (ci-après PGEE) de la Ville de Pully. Depuis décembre 2010, suite à l’introduction du nouveau règlement communal sur l’évacuation et le traitement des eaux (ci-après RETE), les mesures de contrôle se sont intensifiées. Désormais, tous les bâtiments neufs ou transformés doivent faire l’objet d’un contrôle. De plus, selon l’article 18 du RETE, lorsque la Commune procède à la modernisation d’une partie du réseau communal (mise en séparatif, réhabilitation…), les propriétaires d’équipements privés d’évacuation des eaux raccordés à ces zones sont tenus de les mettre en conformité, à leurs frais, dans les deux ans suivant la demande de la Municipalité. Depuis le chantier de l’av. des Cerisiers (2011-2013), les biens-fonds concernés par ces mises en conformités sont systématiquement inspectés aux frais de la Commune. Les propriétaires sont contactés directement par le service de l’assainissement afin d’organiser les contrôles et un rapport proposant une solution de mise en conformité leur est transmis par la suite.

Afin d’assurer la meilleure coordination possible entre les propriétaires et la Commune au moment des travaux, il est judicieux, dans la mesure du possible, de procéder au contrôle des installations privées d’évacuation des eaux avant le début des travaux sur le domaine public.

Les contrôles se réalisent en quatre étapes :

  • contrôle de conformité des installations d’évacuation des eaux, notamment par des méthodes de teintage et établissement d’un croquis du réseau ;
  • curage des canalisations afin d’enlever tout résidu pouvant les obstruer ;
  • inspection visuelle des conduites au moyen d’une caméra ;
  • établissement d’un rapport listant les défauts observés et indiquant une proposition de mise en conformité afin de réaliser les travaux nécessaires. Les propriétaires d’installations non conformes ont un délai de deux ans pour mettre leurs équipements aux normes.

Le plan des investissements communal prévoit d’ici 2016, soit jusqu’à la fin de la législature, plusieurs chantiers de modernisation du réseau communal. Les plus importants sont prévus aux avenues de Villardin, Poste et Samson-Reymondin, ainsi qu’au Boulevard de la Forêt. Au total, ce ne sont pas moins de 250 biens-fonds qui sont concernés par ces chantiers et qui devront être contrôlés. Lors de sa séance du 20 novembre 2013, le Conseil communal a décidé d’allouer, à la Municipalité, un crédit de CHF 900'000.00 TTC destiné à couvrir les frais nécessaires à la réalisation de ces contrôles dans le cadre des chantiers communaux jusqu’à la fin de la législature en 2016.

 

Schema