L’une des premières tâches de la nouvelle Municipalité sera sans doute de s’accorder sur un programme, qui fixera les grandes lignes de son action et les priorités pour la ville de Pully jusqu’en 2026. Même si ce document n’engage que la Municipalité, nous devrons néanmoins l’élaborer avec l’ouverture d’esprit et l’écoute nécessaire pour tenir compte de l’ensemble des forces politiques représentées au Conseil communal et de leurs diverses sensibilités.

Sans anticiper sur le résultat de ce travail, on peut citer quelques thèmes qui, sans doute, feront partie des objets à traiter. Je pense aux écoles, avec le projet d’extension du Collège principal, pour répondre aux besoins du primaire, ainsi qu’au développement nécessaire des structures d’accueil de l’enfance, dans les secteurs du parascolaire, et plus encore du préscolaire.

L’entretien de notre patrimoine communal et l’amélioration énergétique progressive de nos bâtiments devront être poursuivis, de même que l’aménagement de nos espaces publics, en particulier au centre-ville, afin d’en renforcer l’attractivité et la convivialité, et avec en particulier la préoccupation de maintenir des espaces verts et une arborisation urbaine adéquate.

La mobilité fera bien sûr aussi partie des sujets à traiter, avec le développement de l’offre en transports publics et des cheminements de mobilité douce.

Mais beaucoup de nos actions dépendront de l’évolution de l’état des finances communales. Une analyse du détail de nos dépenses montre sans équivoque que les mauvais résultats financiers depuis 2019 sont dus à l’effet dévastateur de notre participation à la facture sociale cantonale.

Il est impératif qu’un nouveau système de répartition des charges cantonales et péréquatives plus équilibré soit mis en place, de manière à redonner une autonomie aux Communes.

La nouvelle Municipalité mettra ses diverses compétences et sensibilités au service des habitants, pour un développement équilibré et durable de la commune de Pully.